Appel à la grève générale de la CGT : le Parti socialiste ne pourra pas "soutenir une grève décidée par un seul syndicat"

RADIO FRANCE / FRANCEINFO

Rachid Temal, vice-président du groupe socialiste au Sénat et secrétaire national du PS, a expliqué, samedi sur franceinfo, qu'un seul syndicat ayant appelé à cette grève générale le 5 février, son parti ne soutiendra pas ce mot d'ordre.

La CGT a appelé "à la grève" le 5 février et à "des manifestations" sur tout le territoire, pour répondre à l'"urgence sociale". Un appel relayé par le "gilet jaune" Eric Drouet et par Jean-Luc Mélenchon mais pas par le Parti socialiste. "Nous ne pourrons pas soutenir une grève syndicale décidée par un seul syndicat", a réagi Rachid Temal, sénateur PS du Val d'Oise, samedi 26 janvier 2019.

Le vice-président du groupe socialiste au Sénat et secrétaire national du parti a expliqué que la position de sa formation politique "est de ne pas être à la place des syndicats". Rachid Temal a pointé que "c'est une grève générale d'un seul syndicat. Il n'y a pas d'intersyndicale".

Toutefois, l'élu socialiste a indiqué soutenir "les Français qui défendent leur pouvoir d'achat. Chacun son rôle. Les syndicats sont libres. Même s'il y a une loi qui est en train d'être passée qui va réduire la capacité de manifester. Le mieux c'est l'unité syndicale pour mener des actions.

Vous êtes à nouveau en ligne