Annulation de la hausse des taxes sur les carburants : "Les gestes ont été faits de notre côté", estime la députée LREM Aurore Bergé

La députée LREM Aurore Bergé sur franceinfo.
La députée LREM Aurore Bergé sur franceinfo. (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / FRANCE-INFO)

La députée La République en marche appelle désormais au "dialogue".

"Les gestes ont été faits de notre côté, le gouvernement a répondu à ce qui était la demande initiale des 'gilets jaunes'", a expliqué mercredi 5 décembre sur franceinfo la députée LREM Aurore Bergé, après l'annonce par l'Élysée de l'annulation de la hausse des taxes sur les carburants prévue le 1er janvier.

La députée appelle désormais les gilets jaunes au dialogue. "Je ne sais pas si cela va suffire mais en tout cas, il faut qu'à un moment, la colère se transforme en capacité à dialoguer", explique-t-elle.

"Clarté"

"Ces derniers jours, je sais qu'on a pu parfois s'interroger sur les intentions [du gouvernement]. Là c'est très clair : on ne renonce pas à la taxe carbone et à la trajectoire écologique, mais en même temps on n'ajoute pas de pression fiscale supplémentaire", a-t-elle poursuivi. "Pour plus de clarté, le président de la République a arbitré. On ne reprendra pas le débat dans six mois sur ce sujet, il faut de la clarté vis-à-vis des Français."

Vous êtes à nouveau en ligne