"Acte 5" des "gilets jaunes" : ce qui est ouvert (ou pas) à Paris ce samedi

La pyramide du Louvre, à Paris (photo d\'illustration).
La pyramide du Louvre, à Paris (photo d'illustration). (OLIVIER BÉNIS / FRANCE-INTER)

Musées, lycées, transports en commun, grands magasins... franceinfo fait le tour de ce qui est ouvert et fermé samedi dans la capitale.

À Paris, comme samedi dernier, certains établissements accueillant du public seront fermés samedi 15 décembre par crainte de débordements en marge de la manifestation des "gilets jaunes". Plusieurs stations de métro seront également fermées. Franceinfo vous propose un tour d'horizon de ce qui sera ouvert ou fermé.

Les transports en commun perturbés

La circulation des transports en commun sera de nouveau très perturbée dans Paris, a annoncé la RATP. Par crainte de nouveaux débordements violents, la préfecture de police a demandé la fermeture préventive de 47 gares et stations, dont Champs-Élysées Clemenceau, Concorde, Porte Maillot, Trocadéro, Assemblée nationale, Hôtel de Ville, Franklin D. Roosevelt, George V, Charles de Gaulle-Étoile, Argentine, Auber, Palais Royal-Musée du Louvre, Opéra, et Bastille. De nombreuses lignes de bus seront aussi interrompues sur une partie de leur parcours.

Par ailleurs, il sera impossible de se rabattre sur les Vélib'. L'équipe Vélib' Métropole indique qu'"en prévision des manifestations de ce week-end et sur demande de la préfecture de police, nous procédons actuellement à la fermeture de stations à Paris : les Vélib' en sont tous retirés et les bornettes sont bloquées par des dispositifs rouges". Dès vendredi après-midi, une centaine de stations étaient rendues indisponibles. "Les stations fermées seront progressivement rouvertes lundi matin", indique Vélib' Métropole.

De nombreux musées fermés

Côté musées, le Grand Palais sera ouvert jusqu'à 18h, ainsi que le musée du Louvre, le musée d'Orsay, le centre Pompidou et la tour Eiffel.

En revanche, seront fermés : le Petit Palais, les Catacombes de Paris, le musée Cernuschi, le musée d'art moderne, l'Arc de Triomphe, le Panthéon, la Conciergerie, la Sainte-Chapelle, les tours de Notre-Dame, la Chapelle expiatoire et le Palais-Royal n'ouvriront pas leurs portes. 

En ce qui concerne les salles de spectacle, dans le secteur des Champs-Élysées, quartier qui avait vécu des affrontements violents les samedis précédents, le Théâtre du Rond-Point sera fermé pour le quatrième samedi consécutif, tout comme le théâtre Marigny.

La Philharmonie de Paris, qui avait suspendu ses concerts et expositions samedi dernier, retrouve un fonctionnement absolument normal ce week-end. Radio France et les concerts jeune public et ateliers de ce samedi sont également maintenus. Le concert programmé de Brigitte est maintenu à la salle Pleyel. 

Pas de décision pour les grands magasins

Les grands magasins et grandes enseignes de la capitale n'ont pas pris de décision vendredi soir, et continuent de se concerter. 

Les lycées fermés

Les lycées parisiens habituellement ouverts le samedi matin resteront fermés, a indiqué le rectorat à franceinfo par "mesure de sécurité". Déjà le week-end dernier, le rectorat avait décidé de fermer les lycées parisiens ouverts le samedi.

D'autres villes concernées

La mairie de Bordeaux a décidé, "suite aux événements survenus ces deux dernières semaines", de fermer samedi les jardins, établissements culturels et services de la mairie, rapporte France Bleu Gironde. Sont concernés notamment les sites municipaux, le musée d'Aquitaine, le musée des Beaux-Arts et leGrand théâtre/Opéra de Bordeaux. Le marché de Noël est en revanche maintenu. 

À Nancy, le préfet a décidé d'interdire, par arrêté préfectoral, plusieurs lieux de manifestation ce week-end, "compte tenu des risques de troubles à l’ordre public et afin de préserver la libre activité des zones commerciales", argumente le représentant de l'État. Il rappelle également qu'"en cas de non-dispersion après les deux sommations réglementaires, les manifestants interpellés encourent une peine d’un an d’emprisonnement et 15 000€ d’amende".

Vous êtes à nouveau en ligne