À Paris : les "gilets jaunes" ont défilé pour les victimes de la police

France 3

Pour le 12e samedi d'action des "gilets jaunes", plus de 10 000 personnes ont manifesté à Paris contre les violences policières. Un défilé émaillé de quelques heurts.

La manifestation a commencé samedi 2 février vers midi dans l'est de Paris. Les derniers manifestants ont quitté la place de la République vers 20 heures. Ils étaient entre 10 000 et 14 000 "gilets jaunes". Du faux sang, des blessures fictives en hommage aux véritables victimes des armes policières. Certains se trouvaient au premier rang du défilé. À 20 ans, Franck Didron a perdu l'usage de son œil droit le 1er décembre après un tir d'un lanceur de balles de défense (LBD).

30 arrestations

Jérôme Rodrigues, blessé lui aussi la semaine dernière à l'œil, est accueilli chaleureusement par la foule. Pour Antonio Barbetta, son pied a été accidenté par l'explosion d'une grenade le 24 novembre. Les autorités comptent 1 900 blessés côté manifestants et 1 200 côté policiers. Ceux-ci auraient tiré 9 200 balles de LBD depuis mi-novembre. Mais pas question d'en priver les forces de l'ordre, a tranché le Conseil d'État. Des échauffourées ont eu lieu samedi en fin d'après-midi. Au total, trente personnes ont été interpellées.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne