300 euros de prime, un beau cadeau de Noël du maire de Marcoussis à ses agents territoriaux

Le maire DVG Olivier Thomas a décidé d\'octroyer une prime à ses tous agents territoriaux, (photo illustration du 23 juillet 2010).
Le maire DVG Olivier Thomas a décidé d'octroyer une prime à ses tous agents territoriaux, (photo illustration du 23 juillet 2010). (THOMAS SAMSON / AFP)

Emmanuel Macron avait encouragé les entreprises à verser une prime à leurs salariés. Le maire DVG de Marcoussis en Essonne, Olivier Thomas, estime qu'il n'y a pas de raison que seuls les salariés du privé soient concernés.

Les 180 agents territoriaux de la ville de Marcoussis, en Essonne, vont recevoir fin janvier une prime de 300 euros. Une décision du maire DVG, Olivier Thomas, à la suite du discours du 10 décembre du président de la République qui incitait les "entreprises qui le peuvent" à verser une prime à leurs salariés. "Ça fait quand même dix ans que notre indice est gelé pour les fonctionnaires, commente Clément Lavergne, chef du centre de loisirs de Marcoussis. C’est vrai que là, cette prime nous fait vraiment très plaisir. Ca nous fait chaud au cœur que Monsieur le maire pense à nous et à tous ses employés."

Une prime pour les titulaires ET les vacataires

Quand il dit "tous ses employés", c'est que cette prime concerne aussi bien les titulaires que les vacataires. Ils sont 25 vacataires au centre de loisirs comme Jean-Charles, 24 ans, animateur périscolaire.

Pour une fois, on pense un peu à nous, on va dire. Parce que les personnes travaillant sur la commune dans ces secteurs-là, on est souvent mis un peu de côté. Donc ça fait plaisir d’avoir une attention, pour les fêtes en plus !Jean-Charles, animateur périscolaireà franceinfo

Forcément les agents ont le sourire à Marcoussis : 300 euros c'est un vrai plus pour le pouvoir d'achat. "Quand on dit qu'on veut donner du pouvoir d’achat aux Français, c’est à tous les Français, estime Jérome Cauet, premier adjoint de la ville. Par conséquent, il ne faut pas distinguer le public et le privé. Nous, on a toujours dit qu’il ne fallait pas monter les uns contre les autres. Et on pense qu’à l’image du privé, un salarié du public qui verra son pouvoir d’achat augmenté ira consommer et que l’économie s’en portera mieux".     

Cette prime, qui diffère en fonction du nombre d'heures travaillées à l'année, les 180 agents vont la recevoir à la fin du mois de janvier. Une autre commune de la région a décidé de faire la même chose : Villemomble, en Seine-Saint-Denis, où près de 400 agents vont recevoir une prime de 200 euros.  

Vous êtes à nouveau en ligne