1er-Mai : la justice ouvre une enquête après la diffusion d'une vidéo montrant un policier qui introduit sa matraque dans le pantalon d'un manifestant, l'IGPN saisie

Capture d\'écran du tweet de David Dufresne. 
Capture d'écran du tweet de David Dufresne.  (CAPTURE ECRAN TWTTER)

La police des polices est déjà chargée de deux autres enquêtes après la diffusion de vidéos après la manifestation du 1er-Mai à Paris. 

Le parquet de Paris a ouvert vendredi 3 mai une enquête pour "violence par personne dépositaire de l'autorité publique", après la diffusion d'une vidéo durant la manifestation du 1er-Mai, a appris franceinfo. Les images, tournées dans la manifestation à Paris, montrent un policier qui introduit sa matraque dans le pantalon d'un manifestant. 

Plus tôt dans la journée, le préfet de police de Paris, Didier Lallement, avait saisi  l'inspection générale de la police nationale (IGPN) pour une enquête administrative. 

Deux autres enquêtes ouvertes 

Par ailleurs, le préfet de police de Paris a saisi plus tôt ce vendredi l'IGPN pour deux autres vidéos. Il s'agit d'images où l'on voit un policier en train de gifler violemment un manifestant, devant un commerce du boulevard du Montparnasse, à Paris. L'autre montre un membre des forces de l'ordre qui lancerait un pavé en direction des manifestants, toujours durant la manifestation du 1er-mai dans la capitale. 

Vous êtes à nouveau en ligne