"Gilets jaunes"

Après les "bonnets rouges", les "gilets jaunes". La flambée des prix des carburants ces derniers mois a donné naissance un important mouvement de contestation relayé sur les réseaux sociaux. Une fronde qui se veut spontanée et qui a trouvé son apogée le 17 novembre 2018. Plus de 290 000 personnes ont manifesté ce jour-là, prenant part à de nombreuses opérations, un peu partout en France. Et le mouvement prend de l'ampleur. Des centaines de sites sont visés par des blocages dans toute la France depuis samedi.
 
Des manifestations qui ont connu de nombreux incident puisque le ministre de l'Intérieur a fait état d'un mort et quelque 530 blessés, dont 17 gravement.

Les "gilets jaunes" ont poursuivi leur mouvement dès le lendemain en bloquant de nombreux sites en France.  
plus
Une banderole annonce le contre-sommet du G7, qui aura lieu à Irun et Hendaye à partir du 21 août 2019.

Anti-G7 : la manifestation à Hendaye réunit "gilets jaunes" et altermondialistes

Des participants à une précédente manifestation des \"gilets jaunes\" à Paris, le 13 juillet 2019.

"Gilets jaunes" : quelques centaines de manifestants défilent à Paris, Toulouse ou Bourg-en-Bresse

Geneviève Legay, le 29 avril 2019 à l\'hôpital de Nice (Alpes-Marîtimes).

Ils ont fait l'actu. Que devient Geneviève Legay ?

Un radar rendu inopérant par du ruban adhésif et un sac poubelle, à Bédée (Ille-et-Vilaine), le 10 janvier 2019.

Radars : les tourelles également vandalisées

Des policiers devant l\'Hôtel du Palais à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), le 19 août 2019. 

Sommet du G7 : un sous-effectif policier à Paris ?

Emmanuel Macron lors d\'une conférence de presse à l\'Élysée, le 22 août 2019.

"Démagogique", "vexant", "tardif"... Les réactions mitigées à la volonté affichée par Emmanuel Macron de "repenser" les méthodes des forces de l'ordre

Plusieurs permamences parlementaires ont été vandalisées ces dernières semaines, comme celle du député LREM du Vaucluse Adrien Morenas.

Val-d'Oise : les permanences de deux députés LREM à nouveau dégradées

Vladimir Poutine et Emmanuel Macron lors de lors conférence de presse commune au Fort de Brégançon (Var), le 19 août 2019. 

VIDEO. Rencontre Macron-Poutine : les propos du président russe ont-ils été tronqués par la traduction ?

Un policier, le 3 août 2019, lors d\'une manifestation de \"gilets jaunes\" à Paris.

"Très vigilant" sur la fatigue des policiers, Macron veut "repenser" certaines méthodes d'intervention

Une bannière \"Justice pour Zineb\" sur les Champs-Elysées à Paris, le 16 mars 2019. 

"Gilets jaunes" : l'enquête sur la mort de Zineb Redouane dépaysée à Lyon

Emmanuel Macron et Edouard Philippe, en décembre 2018 lors d\'une réunion pour répondre à la crise des \"gilets jaunes\".

PMA, retraite, urgences... Rentrée compliquée pour l'exécutif

Vladimir Poutine et Emmanuel Macron lors de leur rencontre à Versailles, le 29 mai 2017. 

Entretien franc et direct entre Poutine et Macron dans le Var

Vladimir Poutine et Emmanuel Macron lors de lors conférence de presse commune au Fort de Brégançon (Var), le 19 août 2019. 

VIDEO. Manifestations à Moscou : devant Macron, Poutine dit ne pas vouloir "d'une situation telle que celle des gilets jaunes"

Couverture de \"Les Écœurés\", de Gérard Delteil (Seuil).

Polars d'été. "Les Écœurés", de Gérard Delteil

Des membres des forces de l\'ordre face à des manifestants lors de la mobilisation à la mémoire de Steve Maia Caniço, à Nantes, le 3 août 2019.

Violences policières : comment la relation entre la police et les manifestants s'est-elle dégradée ?

Des membres des forces de l\'ordre face à des manifestants lors de la mobilisation à la mémoire de Steve Maia Caniço, à Nantes, le 3 août 2019.

Violences policières : comment la relation entre la police et les manifestants s'est dégradée

Une \"gilet jaune\" porte une veste \"Je suis Steve\", le 3 juillet 2019 à Toulouse

Quelques centaines de personnes mobilisées pour le quarantième samedi de mobilisation des "gilets jaunes"

Maxime Nicolle, figure des \"gilets jaunes\", lors de la manifestation du 1er-Mai 2019, à Paris.

Le "gilet jaune" Maxime Nicolle, alias Fly Rider, a porté plainte notamment pour "menace de mort" sur les réseaux sociaux

Patrick Vignal, député de l\'Hérault, lors des questions au gouvernement en janvier 2017.

Dégradations de permanences : "La classe politique a une très grande responsabilité", estime le député LREM Patrick Vignal

Gaspard Glanz, journaliste placé en garde à vue fin avril.

Ils ont fait l'actu. Que devient Gaspard Glanz, après sa garde à vue ?

Le député LREM Patrick Vignal à l\'Assemblée nationale, à Paris, le 31 janvier 2017.

Montpellier : la permanence d'un député LREM vandalisée par des "gilets jaunes"

Les attaques de permanences d'élus, un fléau qui perdure

La permanence du Parti socialiste à Carcassonne a été le théâtre d\'une explosion, des inscriptions laissées sur la façade laissent à penser à un attentat de la part de viticulteurs mécontents.

Les permanences de députés de plus en plus prises pour cible

Corinne Vignon, le 12 mai 2017 à Toulouse

Permanences attaquées : la colère des élus

Des \"gilets jaunes\" se rendant sur la place de la République à Paris, le 3 août 2019. 

Des "gilets jaunes" publient une synthèse de témoignages sur des manifestants exposés aux gaz lacrymogènes

Devant une caisse d\'allocations familiales du Nord, le 31 janvier 2019.

Prime d’activité : de plus en plus de bénéficiaires

Deux Français sur trois (66%) sont favorables à la prime d\'activité, indique un sondage Odoxa pour \"Le Parisien / Aujourd\'hui en France\", publié le 24 avril 2015.

Prime d'activité : des bénéficiaires de plus en plus nombreux

Le procureur de Nice Jean-Michel Pretre, le 19 janvier 2017.

Mutation du procureur de Nice : "Une culture de déférence peut subsister" à l'égard du pouvoir politique

Un policier s\'est filmé sur Instagram, samedi 3 août 2019 à Paris, en menaçant de \"casser la bouche\" de \"gilets jaunes\". 

Un policier menace sur Instagram de "casser la bouche des gilets jaunes" : une enquête est ouverte

Presque la moitié des commerçants juge que ces chaleurs ont eu un effet négatif sur leur activité pendant les soldes d\'été 2019, d\'après la CCI de Paris-Ile-de-France.

Entre "gilets jaunes" et canicule, les commerçants tirent un bilan morose des soldes

123456789102030405060708090100169

Vous êtes à nouveau en ligne