Enquête : attention aux faux taxis dans les aéroports

FRANCE 3

En région parisienne, la brigade des "boers" est chargée de faire régner l'ordre chez les taxis.

L'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle (Seine-Saint-Denis) est un des plus grands du monde. 69 millions de passagers y transitent chaque année et ils sont très convoités par de faux taxis. À l'arrivée des vols, en amont des stations officielles, des chauffeurs clandestins accostent discrètement les touristes puis les embarquent dans un parking proche. Un racolage illégal sous les yeux impuissants des vrais taxis. "Ces gens-là sont des escrocs ! ils prennent des course à 200, 250 jusqu'à 300 euros", raconte un chauffeur démuni. France 3 a tenté de décrypter les méthodes de ces taxis clandestins.

1 an de prison pour un faux taxi

Armé d'une valise, un journaliste feint de sortir de l'aéroport quand soudain un homme en noir lui demande sa destination. Dans son véhicule, pas de compteur ni d'application professionnelle. Le chauffeur explique que le prix de la course varie selon les clients. En novembre, des touristes thaïlandais ont eu à faire à un taxi illégal et ont filmé le chauffeur leur montrant le montant de la course : 247 € de l'aéroport pour rejoindre le centre. Lorsque le touriste lui demande sa licence, le faux taxi lui présente son attestation de contrôle technique. Pour cette escroquerie, le conducteur a été condamné à un an de prison. Face à des dérives, des policiers en civiles patrouillent. En 2018, près de 6 000 infractions ont été recensées dans les aéroports parisiens.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne