Ecotaxe : Taubira hausse le ton contre les dégradations

Un portique écotaxe incendié à Lanrodec (Côtes-d\'Armor), le 3 novembre 2013.
Un portique écotaxe incendié à Lanrodec (Côtes-d'Armor), le 3 novembre 2013. (S. SALLIOU / FRANCE 3 BRETAGNE)

Dans une circulaire adressée aux procureurs généraux, la ministre de la Justice demande "une réponse rapide et circonstanciée" aux actes de vandalisme.

Portiques écotaxe détruits, bornes incendiées, radars automatiques attaqués… Les actes de vandalisme liés de près ou de loin à la lutte contre l'écotaxe pour les poids lourds se sont multipliés ces derniers jours. La ministre de la Justice, Christiane Taubira, a envoyé aux procureurs généraux, mercredi 13 novembre, une circulaire requérant "une réponse rapide et circonstanciée de l’autorité judiciaire" à ces dégradations.

"Les infractions pénales, commises à l’occasion ou en marge des manifestations contre la mise en place de l’écotaxe, notamment les atteintes aux personnes ainsi que les dégradations de portiques et de radars, sont inacceptables", écrit le ministère de la Justice dans un communiqué. Selon les calculs de France 3, la facture des destructions s'élèverait à plus de 6 millions d'euros.

La circulaire demande également "une particulière fermeté s’agissant des atteintes graves portées à l’autorité de l'Etat, et en particulier lorsque les infractions sont commises à l’encontre des forces de l’ordre ou des représentants de l’Etat".