Bertrand : Macron "pense qu'il a raison tout seul. Il faut écouter les gens"

France 2

Président de la région des Hauts-de-France, Xavier Bertrand est l'invité des "4 Vérités" de France 2 mercredi 26 septembre.

Régions, départements et communes se rassemblent mercredi 26 septembre à Marseille pour l'ouverture du congrès des Régions pour défendre les libertés locales et dénoncer la centralisation des pouvoirs. "C'est un acte anti-technocrate. On en a marre d'être considéré comme des imbéciles de seconde zone par ceux qui décident et dirigent à Paris", s'insurge Xavier Bertrand dans "Les 4 Vérités".

Le président des Hauts-de-France estime également que la coupure entre l'exécutif et les élus locaux s'est "aggravée".

Emmanuel Macron "pense qu'il a raison tout seul et qu'il peut tout diriger de Paris. La France n'est pas une entreprise qui se dirige avec un conseil d'administration de 15 à 20 personnes, lance Xavier Bertrand. Il faut écouter les gens, les respecter".

"Un vent de colère monte"

"Je sens qu'il y a un vent de colère qui monte dans le pays, dans toute l'Europe, et je dis au président de la République : il faut écouter ce vent de colère", avertit-il, en citant notamment celle des retraités ou des entrepreneurs, notamment dans le transport routier", qui concerne "35 000 emplois" dans la région qu'il préside.

Sur le budget, l'ancien ministre du Travail assure qu'il y a "d'autres choix peut-être plus justes et en tout cas plus efficaces". Le retour de l'écotaxe "va quasiment tuer de nombreuses entreprises" et il suggère plutôt de "taxer les bénéfices des sociétés d'autoroutes", conclut Xavier Bertrand.

Vous êtes à nouveau en ligne