Colère des taxis : "UberPOP doit être déclaré illégal et dissous" (Hollande)

(La manifestation a surtout été violente à la Porte Maillot dans le nord-ouest de Paris © SEVGI/SIPA)

Au lendemain d'une journée de grève nationale, marquée par des violences et des débordements, certains taxis ont décidé de poursuivre le mouvement. François Hollande demande la dissolution d'UberPOP et le gouvernement demande aux préfets des contrôles renforcés. Revivez le jeudi noir sur les routes.

Jeudi, les taxis se sont mobilisés dans toute la France. Des rassemblements marqués par des débordements, des dégradations et 10 interpellations. Les artisans taxis dénoncent les pratiques des chauffeurs de l'application UberPOP. Une colère entendue par le gouvernement et François Hollande qui a demandé très tôt ce vendredi la dissolution de l'application. Le mouvement continue en partie ce vendredi. 

A LIRE AUSSI  ►►► Mobilisation des taxis : les raisons de la colère

Résumé : 

Jeudi 25 juin, les taxis ont lancé un mouvement de grève national. Les artisans ont manifesté contre la multiplication des chauffeurs particuliers utilisant l'application UberPOP, dans les agglomérations de Paris, Toulouse, Bordeaux, Nice, Marseille ou Lille. En région parisienne, des chauffeurs de taxi s'en sont pris à des VTC : des jets de pierres, des véhicules retournés, des bagarres, notamment à la Porte Maillot. Les CRS ont dû intervenir, au moins dix chauffeurs de taxi sont en garde à vue. Un VTC a renversé un taxi devant l'aéroport d'Orly. François Hollande a demandé, dans la nuit de jeudi à vendredi, la dissolution de l'application UberPOP, déjà illégale depuis le permier janvier dernier.  Ce vendredi, syndicats de taxis sont divisés sur la poursuite du mouvement, mais certains ont décidé de poursuivre. 


Vendredi 26 juin, 03h50 : Le président Hollande, depuis Bruxelles, dit comprendre l'exaspération des chauffeurs de taxi confrontés à UberPOP mais le chef de l'Etat dénonce la violence lors de leurs manifestations. Toutefois, François Hollande estime qu'UberPOP "doit être dissous et déclaré illégal".

"UberPOP doit être dissous et déclaré illégal et la saisie des véhicules devra être prononcée et effectuée" : François Hollande
--'--
--'--

23h05 :  Le calme revient petit à petit dans la plupart des grandes villes touchées par les manifestations. A Bordeaux par exemple, les chauffeurs de taxi ont levé le camp.

21h45 :  Bernard Cazeneuve recevra "dans les jours qui viennent les dirigeants de la société Uber" puis à nouveau les syndicats de taxi vendredi 3 juillet à 18H30. "UberPOP est un service illégal, il doit être fermé" , a-t-il martelé.

21h16 :  A l'issue d'une réunion avec les syndicats, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve assure que les véhicules UberPop, formellement interdits par arrêtés préfectoraux dans plusieurs départements, et notamment à Paris depuis quelques heures, seront "systématiquement saisis" quand ils seront pris en flagrant délit.

21h11 : Bernard Cazeneuve annonce 10 interpellations, 7 policiers blessés, 70 véhicules dégradés.

19h47 : En Île-de-France, la circulation du RER B revient peu à peu à la normale, après des "fréquentations records" , explique un porte-parole à l'AFP. Il y a eu beaucoup de perturbations aujourd'hui sur cette ligne qui dessert l'aéroport de Roissy. Une centaine de passagers, excédés, sont notamment descendus sur les voies, alors que leur train était bloqué à Aulnay-sous-Bois en Seine-Saint-Denis. Cela a ajouté au chaos ambiant.

19h30 : L'autoroute A13 entre Paris et la Normandie est toujours coupée.

18h06 :  Uber dit à France Info attaquer l'arrêté préfectoral interdisant UberPop à Paris, comme à chaque fois qu'un arrêté est pris contre ce service.

17h57 : Après la réunion entre des taxis et Bernard Cazeneuve à Marseille, des participants très pessimistes. Selon Gilles, l'un des chauffeurs qui a rencontré le ministre de l'Intérieur, "il nous a dit qu'on n'aurait rien" .

"Maintenant ça va changer de registre" (un taxi marseillais)
--'--
--'--

17h37 : Des taxis préviennent sur France Info : d'ici "20h, s'il n'y a pas d'améliorations dans les nouvelles du gouvernement, ça va être très compliqué" . Christophe Chavinier dirige une société de taxi, il pense que "la nuit va être très longue et très chaude" .

"On voit que ça part dans tous les sens" (Patron d'une société de taxis)
--'--
--'--

17h28 : L'autoroute A13, qui relie Paris à Rouen et Caen, est coupé.

17h21 : Manuel Valls, en visite en Colombie, "condamne avec la plus grande sévérité" des violences "inadmissibles".

Manuel Valls : "La violence n'a rien à faire dans ce type de manifestations"
--'--
--'--

17h19 : Le ministère de l'Intérieur confirme une réunion pour 18h30 entre Bernard Cazeneuve et une délégation de dix syndicats.

17h16 : L'aéroport de Toulouse annonce la fin des blocages et des barrages pour 22h ce soir, mais reprise du mouvement à 7h demain matin.

17h10 : La Fédération nationale des taxis indépendants (FNTI), membre de l'intersyndicale, dit être reçue à 18h30 par Bernard Cazeneuve.

17h04 : La préfecture de Paris a pris un arrêté d'interdiction contre UberPop, conformément à la demande faite par le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. Cet arrêté vise notamment les "personnes utilisatrices des applications UberPop", précise la préfecture dans un communiqué.

16h53 : Après le refus des syndicats de se rendre à Matignon, plusieurs fédérations patronales sont reçues par les services du Premier ministre.

16h46 : Bernard Cazeneuve le ministre de l'Intérieur écourte sa visite à Marseille pour "poursuivre le dialogue" à Paris

16h30 :  Notre reporter Jérôme Jadot a été témoin d'échauffourées gare du Nord. Dans la vidéo, on entend un chauffeur de taxi traiter un moto-taxi de "collabo".

15h51 :  Trois chauffeurs de taxis en garde à vue pour des violences présumées à Paris. Deux d'entre eux sont soupçonnés d'avoir jeté des pierres contre des CRS, et le troisième aurait aspergé de gaz lacrymogène un chauffeur de VTC (véhicule de tourisme avec chauffeur). D'après La Libre Belgique , l'un de ces trois gardés à vue serait un taxi bruxellois, qui faisait partie d'une délégation venue de Belgique.

15h31 : A Toulouse, les chauffeurs de taxis restent près de l'aéroport, les accès sont toujours filtrés.

Le reportage de Frédéric Bourgade à l'aéroport de Toulouse-Blagnac
--'--
--'--

15h15 : Les taxis refusent "à l'unanimité" de répondre à l'invitation du gouvernement. Les syndicats n'iront pas à Matignon, parce que Manuel Valls, le Premier ministre, est en déplacement en Colombie, et ne peut pas les recevoir. Ils ont par ailleurs décidé la poursuite du mouvement en attente d'une "décision forte" du gouvernement.

15h05 : La manifestation des taxis est toujours en cours à Nantes, les trois lignes de tram sont bloquées en centre-ville. A Brest, le mouvement est terminé, relate Ouest France .

14h49 : Selon Le Progrès , entre 380 et 500 taxis ont bloqué l'accès à la tour Oxygène, dans le quartier de la Part-Dieu, qui abrite le siège d'Uber à Lyon. Les salariés ont du être "exfiltrés" par la police.

14h45 : Petit à petit, la circulation s'améliore autour de l'aéroport de Roissy.

14h29 : Les taxis hésitent à se rendre à Matignon. Ils ne sont pas satisfaits des propositions du gouvernement. Karim Asnoun, de la CGT, estime que l'interdiction d'UberPop n'est pas suffisante, et qu'il faut "désactiver" l'application Uber. Quant à l'invitation à Matignon : "Si c'est pour rencontrer le conseiller du conseiller" du Premier ministre Manuel Valls, actuellement en déplacement à l'étranger, "moi j'en veux pas et la base encore moins" , a-t-il dit à l'AFP.

13h37 :  La veuve du chanteur de Nirvana Kurt Cobain, Courtney Love, aurait été victime de la colère des taxis, à son arrivée à Paris. Elle a raconté sa mésaventure à ses plus de deux millions de followers sur son compte Twitter.

13h15 : Le Centre d'information routière d'Ile-de-France fait un point sur les conditions de circulations autour de l'aéroport d'Orly

13h12 :  Nordine Dahmane, de FO Taxis, répond aux propositions du ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, qui a demandé au préfet de police de Paris de prendre un arrêté interdisant UberPop : "Ca n'est pas suffisant (...). Quand il s'agit de terrorisme, les sites qui font l'apologie du terrorisme ne sont pas hébergés en France, on arrive à les bloquer, mais pas les Uber."

Nordine Dahmane (FO Taxi) : "Nous demandons l'interdiction de tous les services d'Uber"
--'--
--'--

12h29 : Les syndicats des taxis vont être reçus dans l'après-midi à Matignon par les services du Premier ministre. Seront présents les ministre de l'Economie, des Transports et de l'Intérieur. 

12h24: Selon la préfecture du Val-de-Marne, le VTC qui a renversé le chauffeur taxi à Orly ce matin a été placé en garde à vue. 

12h10 : Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur, demande au préfet de Paris de mettre en place un arrêté pour interdire l'activité d'UberPOP dans Paris.

"J'ai donné instruction, compte tenu des troubles graves à l'ordre public et du développement de cette activité illégale, au préfet de police de Paris de prendre ce jour un arrêté interdisant l'activité d'UberPOP", a-t-il expliqué à la presse. Il a aussi demandé plus de fermeté à l'ensemble des préfets et des saisies plus régulières de la justice.

"J'ai demandé au préfet de Paris de prendre ce jour un arrêté interdisant UberPOP" Bernard Cazeneuve
--'--
--'--

12h - 14h : En direct sur France Info.  Emission spéciale "Expliquez nous le guerre des taxis" en direct dans les rues de Paris. Raphaëlle Duchemin accueille les acteurs de cette journée de grève nationale. 

(Emission spéciale France Info dans Paris © Radiofrance)

12h05 : Déjà une matinée de mobilisation dans les grandes agglomérations et encore d'importantes pertubations. Selon les autorités, 2.800 taxis seraient mobilisés.

A Lille : grosses perturbations dans le centre ville, après des opérations escargot sur les quatre autoroutes rejoingnant l'agglomération. 

A Marseille : les accès à l'aéroport sont totalement saturés. Depuis six heures ce matin, les artisans taxis sont à l'arrêt. 

A Toulouse : des centaines de taxis sont stationnés devant l'aéroport et la gare. 

A Toulouse, le reportage de Frédéric Bourgade
--'--
--'--

11h56 : Nantes : manifestation aux abords de l'aéroport avec des pneus en feu sur un rond-point. La circulation légèrement pertubée.

11h50 : Région parisienne : une opération escargot toujours en cours sur l'A1 en direction de Paris, entre Saint-Denis et la Porte de la Chapelle. Bison futé conseille d'éviter ce tronçon. 

11h32 : Nice : l'aéroport est toujours bloqué et la tension monte. Un cocktail molotov a été retrouvé dans un véhicule. 

11h27 : Caen : manifestation de 80  taxis dans le centre ville. La place Gambetta est bloquée et la préfecture reçoit une délégation.

11h19 : Paris, aéroport d'Orly : l'accès à l'aéroport par l'A106 est réouvert mais il y a toujours des barrages filtrants. En revanche, l'A86 est saturée en intérieur entre Gennevilliers et La Courneuve.

10h42 : Dijon : La rue de préfecture est bloquée par une quarantaine de taxis, manifestant contre UberPOP.

10h35 : Région parisienne : fin des opérations escargot sur l'A13 et la N12. La circulation est fluide maintenant. 

10h22 :  Paris, place Denfert-Rochereau : circulation bloquée, aucun véhicule ne passe. 

10h20 : Paris, Porte Maillot : un photographe de Libération aurait été agressé par des chauffeurs taxis, selon ses collègues et plusieurs témoins.

10h19 : Saint-Etienne : la manifestion se prépare dans la Loire. 

10h10 : Nice : Christian Estrosi s'est déplacé pour discuter avec la centaine de taxis qui bloquent depuis ce matin l'aéroport. Des pneus en feu barrent l'accès.

10h02 : Région parisienne : nouvelles opérations escargot sur la N12 à hauteur de Versailles et sur l'A13 vers Paris depuis la forêt de Marly.

09h58 : Paris, aéroport d'Orly : un chauffeur taxi aurait été renversé par un VTC, les pompiers sur place.

09h51 : Paris, aéroport de Roissy Charles de Gaulle : les accès aux trois terminaux sont toujours bloqués. Les passagers sont obligés de finir leur route à pied. Comptez trente minutes de marche sur l'autoroute ou empruntez les transports en commun. 

09h18 : Bordeaux : la circulation du tram A est interrompue. Des taxis bloquent les rames entre Meriadeck et Sainte Catherine.

09h09 : Paris : le quartier de la gare du Nord est totalement saturé. Les taxis stationne sur les grands axes et des altercations ont éclaté au passage d'un VTC, au niveau d'un barrage de taxis. "Ils m'ont jeté des oeufs, ils m'ont dit vous êtes des chiens", raconte le chauffeur de VTC.

Altercation Gare du Nord, le reportage de Jérôme Jadot
--'--
--'--

09h03 :   Deux déblocages en cours.

A Paris : opération escargot terminée sur l'A1 entre Garonor et Paris.  En revanche, les manifestations continuent sur l'A15 vers Paris, depuis Saint-Ouen-l'Aumône, et la francillienne dans les deux sens de circulation à hauteur d'Attainville.

 

A Marseille : le tunnel du Prado Carénage vient d'être rouvert. Mais les blocages toujours en cours sur le Vieux-Port. 

Reportage sur le Vieux-Port à Marseille de Gabriel Massenot
--'--
--'--

08h51 : Paris, aéroport d'Orly : accès totalement bloqué depuis quelques minutes sur l'A106.  La circulation est au pas depuis la jonction avec l'A6 et l'A86, en intérieur et extérieur.

08h45 : Marseille : très grosses perturbations sur l'A50. Le tunnel Prado Carénage est fermé dans les deux sens par une opération escargot.

Lille : Les accès de la ville par les quatre autoroutes sont totalement saturés. 

08h43 : Paris, Porte Maillot : des affrontements entre taxis et CRS sont en cours. Les chauffeurs cherchent à rejoindre le carrefour de l'Etoile. Les forces de l'ordre cherchent à les disperser.

08h31 : Région parisienne : trois opérations escargot en cours. En direction de Paris : sur l'A1 depuis Garonor, sur l'A15 depuis Saint-Ouen-l'Aumône. Sur la francilienne dans les deux sens de circulation à au hauteur d'Attainville.

08h15 : Toulouse : début des ralentissements dans l'agglomération. L'accès à la gare est bloqué. 

Lille : la police a fermé les accès à l'A22 depuis Lille. L'autoroute est actuellement saturée par une opération escargot.

Nice : blocage des taxis devant la gare et l'aéroport.

08h03 : Paris : plusieurs actes de malveillance contre des VTC.  Des jets de pierre entre Porte Maillot et Porte de Champerret, des voitures retournées Porte Maillot. Des journalistes auraient été malmenés.

07h58 : Bordeaux : les taxis bloquent la circulation sur le cours d'Albret.

07h55 : Lille: Opération escargot sur l'A22 à Neuville-en-Ferrain, dans le sens Belgique-Lille.

07h50 : Région parisienne : deux opérations escargots en cours en direction de Paris sur l'A1, dès Garonor, et sur l'A15, dès Saint-Ouen-l'Aumône. 

07h40 : Marseille : le parc du 26ème centenaire complètement saturé par des dizaines de taxis en colère.

07h38 : Paris : réouverture du périphérique dans les deux sens de circulation entre Porte Dauphine et Porte de Champerret.

07h34 : Bordeaux : les taxis se rassemblent en nombre devant la Palais de justice. 

07h32 : Paris : quelques bagarres entre chauffeurs et policier à Roissu et tension au niveau de la porte Maillot. Des CRS maintiennent l'ordre devant l'agacement des taxis. 

07h22 : Paris: l'accès à Roissy Charles de Gaulle totalement bloqué. Arrêt obligatoire au parc des expositions et prendre le RER  B. La circulation est de plus en plus compliquée vers Orly.

07h23 :  Paris : fermeture du périphérique parisien dans les deux sens de circulation de Porte Maillot à porte de Champerret.

07h10 :  Paris : fermeture du Boulevard Périphérique dans les deux sens de circulation entre les portes Dauphine et Champerret.

07h02 : Paris : Des palettes et des poubelles en feux sur le boulevard périphérique intérieur à la porte d'Auteuil et à la porte Dauphine.

06h30 : Paris : les taxis bloquent les terminaux 2E et 2F de l'aéroport de Roissy. 

Marseille : les premiers taxis arrivent devant la gare Saint-Charles et ralentissent la circulation.

Vous êtes à nouveau en ligne