STX : l'histoire mouvementée des chantiers navals de Saint-Nazaire

France 3

La nationalisation annoncée par le gouvernement des chantiers navals de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), ce jeudi 27 juillet, est le dernier chapitre d'une histoire aux nombreux rebondissements.

Le gouvernement a confirmé, jeudi 27 juillet, la nationalisation provisoire des chantiers navals de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique). Une opération surprise vivement critiquée en Italie, mais aussi par les salariés et les syndicats de chantier à l'histoire hors du commun et qui fait travailler 8 000 personnes. En Mars 2016, le plus grand paquebot du monde, l'Harmony of the Seas, sortait du chantier en mer. Le dernier bateau d'une série de grands navires. en 1935, le Normandie, en 1960 le France la fierté du général de gaule.

Des coups durs

Dans les années 1970, les chantiers se spécialisent dans les pétroliers géants, mais essuient quelques coups durs. Les chantiers deviennent alors Alsthom Atlantique. Par la suite Le Queen Mary 2 est lancée en 2003, mais des accidents et des problèmes d'amiante plombent le chantier qui va passer aux mains des Norvégiens puis des Coréens. Aux yeux des gouvernements, c'est un site stratégique qui fabrique des navires militaires . En conséquence, les trois derniers présidents de la République visitent les chantiers, mais pour rappel en 2008, Nicolas Sarkozy est le premier à faire revenir l'État au capital des chantiers.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne