Saint-Nazaire : 57% des 3000 salariés des chantiers navals vont devenir actionnaires de l'entreprise

Chantier à Saint-Brevin-les-Pins près de Saint-Nazaire, le 20 octobre 2016.
Chantier à Saint-Brevin-les-Pins près de Saint-Nazaire, le 20 octobre 2016. (LOIC VENANCE / AFP)

Les salariés avaient jusqu'au 12 juin pour se porter volontaires afin d'acquérir des actions de leur entreprise. Ils détiendront 2,4% du capital des chantiers navals qui ont été vendus à l'Italien Fincantieri.

57% des 3 000 salariés des chantiers navals de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) vont devenir actionnaires de leur entreprise, selon les informations de France Bleu Loire Océan publiées jeudi 28 juin 2018. Ils détiendront 2,4% du capital des chantiers navals qui ont été vendus à l'Italien Fincantieri.

Les salariés avaient jusqu'au 12 juin pour se porter volontaires afin d'acquérir des actions de leur entreprise. 30% des ouvriers, 60 % des techniciens et 80% des cadres vont donc devenir actionnaires selon les estimations de la direction des chantiers.

L'opération est "un succès"

Le montant moyen investi par personne est de 1 500 euros. Grâce à un abondement de l'entreprise, le salarié obtiendra 2 500 euros d'actions. Les salariés pouvaient se porter acquéreur soit via des jours de congés bloqués, via la prime d'intéressement ou via un versement volontaire. 

"C'est un succès" selon Benoit Tavernier, le chef de projet aux chantiers pour cette opération d'actionnariat des salariés. "Cela prouve qu'ils ont confiance dans l'avenir de l'entreprise, qu'ils y sont attachés et qu'ils ont un intérêt particulier pour l'aspect économique", se félicite Benoit Tavernier.

Le 1er juillet, l'Etat français deviendra provisoirement propriétaire à 100% des chantiers navals. La vente à l'Italien Fincantieri sera finalisée quand l'autorité de la concurrence aura donné son accord.  Fincantieri détiendra alors 51% des parts du chantier qui doit retrouver son appellation de Chantiers de l'Atlantique. Le capital de l'entreprise est de 120 millions d'euros.