Chantiers navals : mariage à l'italienne

FRANCE 2

L'Italien Fincantieri va prendre le contrôle des chantiers navals de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique). Les deux pays ont trouvé un accord. L'Italien détiendra 51% du capital, mais 1% seront des titres prêtés par l'État français pendant 12 ans.

Une poignée de main et un accord après des semaines de tensions entre Paris et Rome. Les chantiers navals STX deviendront bien italiens. À Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), ce mariage divise et inquiète certains salariés. Mais depuis mai dernier, Paris bloquait ce rachat allant jusqu'à nationaliser ces chantiers pour garder l'un de ses fleurons. Quatre mois plus tard, la bataille navale est gagnée par l'Italie. Officiellement, les deux pays détiendront chacun 50% de STX. Mais l'État français va prêter 1% de ses parts pendant 12 ans à l'Italie qui deviendra, de fait, majoritaire.

Une opération à120 millions d'euros

Les deux pays vont également ouvrir des négociations pour créer ensemble un leader européen de la construction navale militaire. Au total, cette opération de rachat coutera environ 120 millions d'euros à la France et à l'Italie. "Les Italiens ont le triomphe discret, même si c'est bien eux qui sortent vainqueurs de ce bras de fer. Côté français, on se dit satisfait. Le prêt de 1% permet à Paris à tout moment de menacer de retourner en arrière si les Italiens ne respectent pas leurs engagements", explique le journaliste de France 2 Denis Sébastien en direct de Lyon (Rhône).

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne