4 Vérités : La CGT "a tort de légitimer la violence", déclare Bruno Le Roux

France 2

Ce jeudi 15 octobre, Bruno Le Roux était l’invité de Jeff Wittenberg sur le plateau de France 2.

Bruno Le Roux commente la hausse du prix du diesel : "Nous allons baisser de un centime la fiscalité sur l'essence pour l'augmenter sur le diesel". Le président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale ajoute : "Cela va donner des recettes supplémentaires qui seront reversées aux personnes âgées notamment. Il n'y aura pas une rentrée fiscale de plus pour le gouvernement".
Il annonce "la mise en place d'une mission d'information sur le diesel, sur les reconversions que cela va nécessiter pour notre pays, sur la façon d'envisager une fiscalité commune à tous les carburants. Et c'est Delphine Batho, députée socialiste ancienne ministre de l'Écologie, qui en sera le rapporteur".

Boycott regrettable de la CGT

Bruno Le Roux trouve "bien dommage" le boycott de la CGT de la conférence sociale et "regrette la politique de la chaise vide" du syndicat, qui "a tort de légitimer les comportements violents". Le patron des députés PS estime que le plan d'Air France prévoyant 2 900 suppressions d'emploi "n'est pas un bon plan pour les salariés et pour la compagnie". Il demande à ce que "rien ne permette de le mettre en oeuvre".

Concernant les élections régionales à venir, Jean-Yves Le Drian va être candidat en Bretagne tout en restant ministre de la Défense. Un "traitement de faveur", selon Jeff Wittenberg. "Non, il n'y a pas d'exception", répond Bruno Le Roux. "Il ne peut pas y avoir de cumul d'une fonction exécutive avec une fonction ministérielle, mais une candidature n'est pas une fonction", insiste le député socialiste.

Vous êtes à nouveau en ligne