VIDEO. 11-Novembre : le rôle des as de l'aviation depuis un siècle

FRANCE 2

A la veille des commémorations du 11 novembre 1918, retour sur les prémices de l'aviation militaire lors de la première guerre mondiale.

Il y a 100 ans, l'aviation française et ses incroyables machines volantes décollent. Les combattants de la Grande Guerre, cloués dans leurs tranchées, sont fascinés. Dès 1914, ils découvrent ces sortes d'insectes volants, ces avions de reconnaissance qui volent bas et sont lents. Des proies faciles, notamment les observateurs à l'avant des avions. "Il y a au moins 30% de pertes chez les observateurs, un peu moins chez les pilotes", note la directrice du Musée de l'air et de l'espace.

50 000 appareils fabriqués en quatre ans

Très vite, les avions servent à filmer le champ de bataille, mais aussi à lancer à la main toutes sortes de projectiles. Des ficelles, des briques au début de la guerre, puis des fléchettes, des bombes de plus en plus efficaces. En 1915, les missions de bombardements se multiplient, de jour comme de nuit, de plus en plus loin. Cent-quarante-sept avions à peine avaient été fabriqués en 1914. Il sortira finalement des usines 50 000 appareils en quatre ans. De quoi faire de la toute jeune aéronautique française la première au monde.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne