Pans de Travassac : le vertige des failles

France 2

Le 20h vous emmène à la découverte d'un paysage impressionnant, vertigineux. Il s'agit d'anciennes carrières d'ardoise, celles de Travassac en Corrèze. Ce qu'il en reste aujourd'hui, ce sont des tranches de montagnes découpées, des chemins creusés à 60 mètres de profondeur, dans lesquels la flore s'est imposée en quelques décennies.

Au milieu d'une petite butte, d'immenses failles dans le sol : un paysage façonné par l'homme, aujourd'hui recouvert par une végétation luxuriante. Pour admirer les Pans de Travassac en Corrèze,  il faut suivre Laurence Vialle, guide depuis une dizaine d'années. La visite vous fait plonger à 60 mètres sous terre, au cœur de l'histoire ardoisière. Ouverte au milieu du XVIIe siècle, la carrière employait 250 ouvriers dans des conditions souvent difficiles. "Imaginez c'était marteau, burin, 'vas-y que je tape dans la paroi'. Il fallait environ une semaine de boulot à tous les hommes de la carrière pour traverser cette paroi stérile et enfin atteindre l'ardoise saine", détaille Laurence Vialle. 

Plus que deux carrières d'ardoises en France

Les derniers ardoisiers sont partis en 1972, emportés par la concurrence des matériaux étrangers moins chers. Il ne reste plus que deux carrières encore ouvertes en France, dont l'une se situe non loin des Pans de Travassac.  En 1992, elle ne comptait qu'un salarié, contre dix aujourd'hui. "Nos ardoises sont connues et reconnues au-delà des frontières de la Corrèze, ce serait dommage d'abandonner un tel patrimoine", sourit Jean-François Bugeat, le gérant des ardoiseries de Corrèze.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne