France Télécom : procès d'anciens cadres pour harcèlement moral

Ex-dirigeant de France Télécom à l'époque de la vague de suicides de salariés qui avait touché le groupe entre 2006 et 2009, Didier Lombard sera jugé en correctionnelle comme six autres cadres, sur fond de présomption de harcèlement moral. 

Il sera le personnage central du procès de France Télécom pour harcèlement moral : Didier Lombard, l'ancien PDG. En cause, ses méthodes de management de 2006 à 2009. Les juges évoquent des mutations forcées et des missions dévalorisantes. La direction veut alors inciter certains salariés à quitter l'entreprise pour supprimer 22 000 postes. Des pratiques dont a été victime, Francis Le Bras, ingénieur de haut niveau. Relégué à de simples tâches administratives, il a voulu mettre fin à ses jours :"Un soir, j'ai fini une boîte de médicaments pour mes problèmes cardiaques", explique le retraité.

La justice retient 19 suicides pour harcèlement moral

2008-2009, vague de suicides dans l'entreprise. La justice en retient 19 pour harcèlement moral. Didier Lombard, sommé alors de s'expliquer sur sa politique fait cette déclaration malheureuse : "Marquer un point d'arrêt à cette mode du suicide".

Vous êtes à nouveau en ligne