Cette vidéo n'est plus disponible

Télécoms : pourquoi le groupe Altice plonge en bourse

Patrick Drahi était devenu célèbre pour son appétit débordant dans les rachats d’entreprise. En quelques années, il a construit un empire qui commence à vaciller. L'action du groupe Altice, la maison mère de toutes ses sociétés, a perdu 40% de sa valeur en un mois. Une chute vertigineuse suite à la publication des résultats du groupe, moins bons que prévu.

Une dette de 50 milliards d'euros

Le groupe Altice est une galaxie d'entreprises construite grâce à des rachats : celui de Numericable, puis SFR et Virgin Mobile. Patrick Drahi s’était ensuite attaqué aux médias L’Express, Libération et BFMTV. Plus récemment, le groupe s'était tourné dans les télécoms au Portugal, en Israël et aux États-Unis. Un empire construit à crédit, et qui repose sur une dette colossale de 50 milliards d'euros. Une méthode controversée que l'homme assume. Si le PDG conserve une confiance absolue, c'est avant tout parce que ce sont les banques qui ont pris de gros risques en le finançant. La méthode Drahi est aussi de réduire les couts de fonctionnement pour être rentable : chez SFR, 5 000 suppressions de postes ont été annoncées après le rachat. 

Le JT
Les autres sujets du JT
plus