Violences scolaires : des policiers à l'école ?

FRANCE 2

Les ministres de l'Éducation nationale, de la Justice et de l'Intérieur se sont réunis vendredi 26 octobre à la suite des violences à l'école dans un établissement de Créteil (Val-de-Marne). Les ministres ont annoncé l'instauration de certaines mesures. Parmi elles, l'introduction de policiers dans certains établissements scolaires. 

L'annonce du ministre de l'Intérieur fait débat. "Dans les quartiers les plus difficiles, et je pense en particulier aux quartiers de reconquête républicaine, je n'exclus pas la possibilité d'une présence physique des forces de l'ordre dans les écoles, avec l'accord du chef d'établissement", a fait savoir Christophe Castaner vendredi 26 octobre. À quoi pourrait ressembler ce déploiement de policiers ?

Un dispositif existe déjà

Aujourd'hui, seul un dispositif baptisé "policier référent" existe. Il s'agit d'agents présents quelques heures par semaine pour faire de la prévention. Pour le principal syndicat d'enseignant, transformer la mission des policiers en maintien de l'ordre serait une réponse inadaptée. "On est opposés, parce que ça peut accentuer certaines tensions auprès de certains élèves. Par contre, nous avons besoin d'adultes dans les établissements pour réaliser un travail éducatif", estime Frédérique Rolet, secrétaire générale du SNES-FSU. Le principal syndicat de chef d'établissement estime que la mesure sera limitée et rappelle qu'en cas d'incident grave, la police intervient déjà sur demande.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne