Referendum d'entreprise : le secret du vote en question

France 2

Un décret d'application stipule que les patrons de petites entreprises pourront rédiger des accords eux-mêmes. Ils seront soumis aux votes des salariés, mais pas forcément à bulletin secret.

Les ordonnances Travail réservent encore des surprises ! Actuellement, les salariés peuvent donner leur point de vue sur de nombreux sujets : temps de travail, rémunération, congés, autant de points sur lesquels les salariés peuvent être consultés par referendum en entreprise. Des votes qui dans les sociétés de moins de 20 salariés ne seront bientôt pas obligatoirement secrets, contrairement aux plus grandes entreprises. Dans cette société de 10 personnes près de Montpellier (Hérault), le principe divise les salariés. Seule obligation : le patron ne devra pas être présent au moment du vote.

Les syndicats s'opposent au referendum

Sans vote secret, les salariés risquent-ils d'être soumis à des pressions qui influenceraient leur choix ? Pour la CGT, le principe du referendum pose problème. Pour être validée, la motion devra être approuvée par les deux tiers des salariés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne