Laurent Berger : le nouvel homme fort du syndicalisme

France 2

La CFDT a remporté les élections professionnelles en s'imposant comme le premier syndicat de France. Reportage sur son leader, Laurent Berger. 

Laurent Berger a le sourire. Il restera celui qui a fait de la CFDT le premier syndicat de France. Nicole Notat, ancienne secrétaire générale, dresse un portrait élogieux de l'homme : "Son obsession de la justice sociale, c'est vraiment Laurent Berger, et en ce sens, il traduit bien le fond culturel de la CFDT". Simple responsable syndical à ses débuts, Laurent Berger succède en 2012 à François Chérèque. Négocier plutôt que s'opposer, c'est la ligne choisie par le syndicaliste. Mais pour ses détracteurs communistes, l'accusation de compromission avec le pouvoir n'est jamais loin.

"Quand il a pris une position, il n'en démord pas"

Pendant le quinquennat de François Hollande, Laurent Berger est un interlocuteur privilégié de l'Élysée. Pourtant, "quand il a pris une position, il n'en démord pas", indique l'ancien président de la République. Avec Emmanuel Macron en revanche, c'est l'histoire d'un rendez-vous manqué. "À nier les corps intermédiaires comme l'a fait ce président de la République, il se retrouve dans une situation où l'on donne le sentiment que ce n'est que par la seule violence qu'on pourra obtenir des résultats", estime Laurent Berger.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne