Colère des policiers : 3,5 millions d'heures supplémentaires seront payées

france 2

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner annonce le paiement de 3,5 millions d'heures supplémentaires effectuées par les policiers depuis un an avec la crise des "gilets jaunes". Il a souligné un effort sans précédent du gouvernement, mais pour les syndicats, le compte n'y est pas.

Depuis de longs mois, les policiers réclamaient le paiement de leurs millions d'heures supplémentaires effectuées depuis des années. Christophe Castaner s'était engagé sur France 2 il y a deux semaines à répondre à cette demande, et il a tenu parole. Il a annoncé mardi 29 octobre, dans une lettre de trois pages adressée aux policiers, le paiement de 3,5 millions d'heures supplémentaires d'ici fin 2019, pour une enveloppe totale de 50 millions d'euros. 

Une mesure qui ne suffit pas

Pourtant, cette annonce n'est pas satisfaisante pour les policiers. Elle ne concerne que les heures supplémentaires effectuées en 2019, alors qu'elles ont commencé il y a des années. Mais surtout, le taux horaire pose problème : "Ces heures supplémentaires vont être payées à 11,88 € nets de l'heure, ce qui nous parait tout à fait intolérable, car si on le reporte à l'indice du gardien de la paix, ces heures supplémentaires auraient dû être payées entre 13 et 25 €. On ne peut pas se contenter aujourd'hui d'un taux qui correspond à un emploi étudiant", s'indigne Fabien Vanhemelrick, du syndicat Alliance Police nationale

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne