La CGT tient son congrès sur fond de baisse des militants

France 3

Toute cette semaine, près d’un millier de délégués et de militants de la CGT sont réunis à Dijon (Côtes-d'Or) pour leur congrès. Après deux ans de mandat, Philippe Martinez devrait être réélu.

Jusqu'au 17 mai, près d’un millier de délégués et de militants de la CGT sont réunis à Dijon (Côtes-d'Or) pour leur congrès. Cela fait quatre ans que Peldja Seniguer milite à la CGT. Cette Toulousaine salariée dans une entreprise vit aujourd’hui son tout premier congrès. Mais les camarades syndiqués sont de moins en moins nombreux. La CGT a perdu plus de 40 000 adhérents depuis 2012. Philippe Martinez, arrivé en 2015 à la tête du syndicat, n’a pas pu enrayer cette baisse, qui se manifeste dans le secteur privé notamment.

La CGT boudée par le privé

Aux dernières élections nationales en 2017, la CGT est même passée derrière la CFDT dans le secteur du privé avec 24,85% des suffrages exprimés contre 26,37%. "Ce qui nous pose surtout problème, c’est de ne pas être implanté dans suffisamment d’entreprises, et notamment les PME et TPE. Il faut que la CGT soit dans le monde du travail tel qu’il est aujourd’hui", insiste Philippe Martinez, le secrétaire général. Autre écueil, le syndicat n’a pas su accompagner le mouvement des "gilets jaunes", provoquant un malaise profond chez les militants.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne