Suppressions de postes à Vallourec : 700 personnes manifestent pour leur avenir

(Les 350 salariés du site Vallourec de Saint-Saulve dans le Nord attendent un repreneur © PHOTOPQR/VOIX DU NORD)

Une marche rassemblant plusieurs centaines de personnes a eu lieu mardi à Valenciennes (Nord) pour protester contre les suppressions de postes annoncées fin avril par la direction de Vallourec. 650 personnes sont menacés dans le département, dont la moitié sur le site de Saint-Saulve, qui attend un repreneur.

Ils étaient 600 selon la préfecture, 700 à 800 selon les organisateurs. Tous ont en tout cas manifesté ce mardi dans les rues de Valenciennes, dans le Nord, pour demander des garanties sur les restructurations à venir au sein du groupe Vallourec. Ils s'inquiètent notamment de l'avenir de 650 ouvriers du groupe, spécialisé dans les tubes sans soudures.

"Je suis, nous sommes, vous êtes Aciérie tuberie de Vallourec"

Dans le cortège, une banderole imitant la police du slogan "je suis Charlie" a été déployée, où l'on pouvait lire : "je suis, nous sommes, vous êtes Aciérie tuberie de Vallourec".

Les manifestants, soutenus par des élus locaux se sont élancés de l'aciérie de Saint-Saulve, où 350 personnes sont employées, avant de se poster devant les locaux de la sous-préfecture, où des représentants de salariés ont été reçus mardi à la mi-journée.

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté à Valenciennes pour demander des réponses sur l'avenir des sites du groupe Vallourec
--'--
--'--

Un site "viable", des machines "neuves", et des hommes "motivés"

Le porte-parole de l'intersyndicale Bruno Kopczinski explique garder de l'espoir pour l'avenir des usines : "Le site est viable, les machines sont neuves, les hommes sont motivés, ce n'est pas une question de mauvais finances, c'est juste une question de surcapacité mondiale sur un produit, à charge pour nous de relever le challenge et de nous orienter sur d'autres produits sur lesquels il y a de l'ouverture".

"A nous de relever le challenge, et de nous orienter sur d'autres produits" Bruno Kopczinski, porte-parole de l'intersyndicale
--'--
--'--

La direction de Vallourec, société qui tient son nom de trois communes du nord - Valenciennes, Louvroil, et Recquignies - a annoncé le 30 avril dernier son intention de supprimer 2.000 postes dans le monde, et attendre l'offre d'un "partenaire majoritaire" pour reprendre son site de Saint-Saulve. un grouep de travail rassemblant des représentants de l'Etat et des élus de la région est en train de négocier avec la direction du groupe pour tenter de limiter la casse sociale.