Soldes, ventes privées : un casse tête pour les commerçants

France 2

Avant même le début des soldes, les promotions ne cessent de se multiplier, notamment dans le domaine du textile. Pour rester compétitifs face à ces prix en baisse, les commerçants doivent s’adapter. Un rythme difficile à tenir mais nécessaire pour rester au maximum rentable.

"Il y a plein de promotions partout donc j’en profite" : cette passante parisienne représente bien la période actuelle. Partout sur les affiches des commerces, des affiches annoncent des baisses de prix pouvant aller jusqu’à 50%. Il est parfois difficile pour le client de s’y retrouver entre soldes et ventes privées, qui sont elles autorisées toute l’année mais réservées aux clients.

Des commerçants forcés de baisser leurs prix

Ces multiples promotions placent les commerçants dans une situation délicate. Dans ce magasin de chaussure, une paire est vendue 85 euros en boutique mais une fois sur le site de la marque, il est possible de l’obtenir pour 75 voir même 54 euros. Face à cette concurrence, les enseignes sont forcées d’adapter leurs tarifs. "C’est juste invivable. C’est quelque part se condamner à aller dans le mur puisqu’on aura travailler sans marge donc il n’y aura pas de bénéfices. Déjà qu’on a eu presque trois mois de fermeture", s’agace Patrice Naparstek, président de la fédération nationale de l’habillement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne