Smart : 56 % des salariés favorables à un retour aux 39 heures

(56% des salariés de Smart ont voté pour le retour aux 39 heures hebdomadaires © MaxPPP)

Plus d'un salarié sur deux de l'usine automobile d'Hambach en Moselle a voté pour le retour aux 39 heures, en échange d'une garantie de l'emploi jusqu'en 2020. Un vote plus majoritaire chez les cadres que chez les ouvriers.

Voulez-vous travailler plus et conserver votre emploi jusqu'en 2020 ? A cette question, les 800 salariés de l'usine automobile d'Hambach en Moselle ont répondu "oui". Et ils sont 56,1% à avoir approuvé le retour aux 39 heures hebdomadaires dans l'entreprise lors du référendum organisé ce vendredi dans l'usine.

Le oui, majoritaire à 74% chez les cadres consultés n'a rassemblé que 39% des suffrages chez les ouvriers qui ont pris part au vote. Un résultat qui désavoue trois des quatre syndicats de l'usine qui étaient opposés à cette proposition de la direction.  

Mario Mutzette, délégué CFE-CGC, le seul syndicat qui était favorable à cette proposition
--'--
--'--

Un référendum consultatif 

Le référendum avait un caractère purement consultatif. La direction se "félicite du résultat ". Le référendum avait bien sûr  une valeur symbolique dans le contexte économique actuel. Et notamment le débat sur la nécessité ou pas de renoncer aux 35 heures pour relancer la compétitivité de la France et indirectement l'emploi. 

Direction et syndicats de Smart devraient se retrouver dans les prochains jours pour discuter de l'éventuelle mise en place de cette modification du temps de travail. Avant le référendum, la direction avait précisé que cette réorganisation ne serait pas appliquée sans accord avec des organisations syndicales représentant plus de 30% des voix des personnels.