Langres : une bataille pour les services publics

FRANCE 2

La ville de Langres, en Haute-Marne, doit faire preuve d'inventivité après le départ d'un tiers de sa population.

Un point de vue imprenable, des remparts vieux de plusieurs siècles, mais des hectares de bâtiments à l'abandon. À Langres, en Haute-Marne, une citadelle militaire a définitivement fermé en 2014, entraînant le départ de plus de 300 familles. Depuis, les services publics reculent, il n'y a plus de maternité et les trains sont de plus en plus rares.

Nouvelle maison de santé et nouvelle crèche

Madame la maire a donc adopté le système D : la ville a racheté les anciens bâtiments militaires pour les reconvertir et pallier le désengagement de l'État avec, par exemple, une future maison de santé. La réhabilitation aura coûté plus de 2,5 millions d'euros, mais le service était devenu indispensable. Autre service : la nouvelle crèche de la ville est bien installée dans l'ancien bâtiment. La trésorerie, elle, est menacée. En vingt ans, la ville a perdu près d'un tiers de sa population et des commerces ont fermé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne