Chocolat : pour éviter sa disparition, il faut mieux rémunérer les producteurs

FRANCE 2

Le fondateur du Salon du chocolat de Paris, à Paris jusqu'au 4 novembre, estime qu'il faut mieux rétribuer les producteurs afin de les inciter à maintenir les plantations.

Alors que le Salon du chocolat ouvre ses portes à Paris mercredi 31 octobre et que 97% des Français se disent accros du produit, le créateur de l'événement exclut la disparition du chocolat d'ici 2050, comme on peut souvent l'entendre. "Nous allons aboutir à payer au juste prix le cacao. Il ne faut pas que les planteurs abandonnent les plantations", assure François Jeantet. La plante n'est ainsi pas en danger, contrairement aux producteurs qui ne reçoivent pas toujours la juste rémunération.

8 kg par an et par personne consommés en France

L'acteur principal est le consommateur, qui doit apprendre à consommer du bon chocolat, même s'il coûte un peu plus cher. La juste compensation d'une rémunération des planteurs, qui ne vivent pas décemment de la production d'un produit apprécié à travers le monde. Les Français en consomment d'ailleurs 8 kg par an et par personne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne