Salaire des fonctionnaires : les syndicats espèrent une vraie hausse

(Les fonctionnaires dans la rue à Paris en mai 2015 pour manifester contre le gel du point d'indice © MaxPPP)

Manuel Valls a promis mardi un "geste significatif" aux fonctionnaires dont le point d'indice est gelé depuis 2010. "En-dessous de 1 %, ce serait une provocation" a prévenu la CFDT. La CGT espère plus.

Cela fait six ans que le point d'indice, base du calcul du salaire du personnel de la fonction publique, est bloqué. Six ans que les fonctionnaires attendent un geste du gouvernement. Manuel Valls promet un "geste significatif" , mais de combien ? Entre 0,5 et 1% d'augmentation, pouvait-on entendre ces derniers jours. "Pure spéculation" , commente-t-on au ministère de la Fonction publique, qui refuse de donner un quelconque chiffre. D'abord, parce que les derniers arbitrages n'étaient pas tranchés hier encore, et ensuite, parce que "donner un chiffre ferme les perspectives" , dit-on.

La discussion porte sur la hausse du point d'indice. Il est à 4,63 euros depuis le 1er juillet 2010, et n'a pas bougé depuis. Les syndicats rappellent que ce sont plus de 7 milliards d'euros que l'État a ainsi économisé depuis 2010.

 "En dessous de 1 %, ce serait une provocation"
— CFDT

  

Ils espèrent donc une vraie hausse. "En-dessous de 1 %, ce serait une provocation" , estime la CFDT. La CGT de son côté, réclame au moins 2 %, et demande aussi un calendrier de rattrapage. Quant à Force Ouvrière, on tente les 8 %, qui correspondraient, selon le syndicat, à la perte de pouvoir d'achat depuis 2010.

Reste qu'un seul pour cent d'augmentation représenterait près de 2 milliards d'euros. "Rattraper les 6 années précédentes, ça n'est pas faisable" , a déjà tranché le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron.

A LIRE AUSSI ►►► Faut-il augmenter les fonctionnaires ?

Vous êtes à nouveau en ligne