Ruée sur le Nutella : lntermarché accusé de revendre à perte par la répression des fraudes

Fin janvier, une promotion exceptionnelle sur le Nutella avait provoqué des bousculades dans les supermarchés de l\'enseigne Intermarché.
Fin janvier, une promotion exceptionnelle sur le Nutella avait provoqué des bousculades dans les supermarchés de l'enseigne Intermarché. (DAMIEN MEYER / AFP)

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes a transmis le dossier à la justice.

La ruée sur le Nutella devient une affaire judiciaire. La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a annoncé, jeudi 22 février, avoir constaté des manquements de la part d'Intermarché lors des promotions sur les pots de Nutella fin janvier.

"Nos agents ont conclu au fait qu'Intermarché n'a pas respecté les dispositions en vigueur concernant la revente à perte, ce qui relève d'une infraction pénale", a déclaré à l'AFP une porte-parole de la répression des fraudes. Le dossier a été transmis à la justice, qui décidera de la suite à donner à cette affaire.

Un rabais de 70%

L'enseigne de la grande distribution a proposé fin janvier une promotion sur la célèbre pâte à tartiner, au prix de 1,41 euro au lieu de 4,50 euros pour un pot de 950 g. Ce rabais de 70% avait provoqué des bousculades spectaculaires dans les supermarchés de l'enseigne, un peu partout en France, et des vidéos de clients se ruant sur les pots avaient fait le tour des réseaux sociaux. La DGCCRF s'était saisie de l'affaire le 29 janvier.

Vous êtes à nouveau en ligne