Catastrophe AZF : la Cour d'appel condamne la société et l'ancien directeur

FRANCE 3

La Cour d'appel a condamné l'ancien directeur de l'usine AZF et la société Grande Paroisse dans l'affaire de l'accident industriel survenu à Toulouse (Haute-Garonne) en septembre 2000.

Les années de combat judiciaire l'ont épuisé, mais Guy Furest voulait être présent pour entendre le verdict de la Cour d'appel. Ils sont plusieurs à avoir fait le déplacement ; certains ont pleuré au moment du verdict. L'ancien directeur de l'usine a été condamné à 15 mois de prison avec sursis et 10 000 euros d'amende et la société Grande Paroisse, filiale de Total, à 225 000 euros, amende maximale. Les juges ont privilégié la thèse de l'accident chimique dû à des négligences.

Un bilan très lourd

La catastrophe AZF a eu lieu le 21 septembre 2000 : une explosion dévaste l'usine pétrochimique. Le souffle puissant est ressenti à des kilomètres à la ronde. Du complexe industriel, il ne reste que des ruines. Partout, des blessés titubent encore, sonnés par l'explosion. Le bilan est lourd : 321 morts et plus de 8 000 blessés. Aujourd'hui, les avocats de l'ancien directeur de l'usine et de Grande Paroisse ont annoncé leur volonté de se pourvoir en cassation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne