VIDEO. Réforme des retraites : "C'est un texte largement amélioré qui repart de l'Assemblée", selon le rapporteur du texte qui se dit "satisfait"

FRANCEINFO

Guillaume Gouffier-Cha était l'invité de franceinfo mercredi matin après l'adoption en première lecture à l'Assemblée nationale de la réforme des retraites. 

Le député LREM du Val-de-Marne, Guillaume Gouffier-Cha, s'est dit "satisfait", mercredi 4 mars sur franceinfo, que le projet de réforme des retraites ait été adopté en première lecture à l'Assemblée nationale, selon la procédure du 49-3, malgré deux motions de censure rejettées"Même si c'est dans des conditions que l'on peut regretter", a ajouté Guillaume Gouffier-Cha qui est également membre de la commission des lois et rapporteur général de ce projet de loi.

"La réalité c'est qu'on a fait face à une stratégie d'obstruction, à une volonté de l'extrême gauche de totalement bloquer cette réforme et, ça, nous ne pouvions pas l'accepter", a poursuivi Guillaume Gouffier-Cha qui regrette l'accusation de passage en force. "C'est un texte largement amélioré qui repart de l'Assemblée nationale", a-t-il estimé.

"J'espère que nous pourrons avoir le débat jusqu'au bout"

Accusé d'avoir peu pris en compte les amendements venant des autres partis, il revendique l'intégration de quelques amendements de l'opposition : "Il y a l'amendement repris du groupe de gauche, sur les égoutiers, qui leur permettra de continuer à partir à 52 ans ou encore l'amendement sur la reconnaissance des aidants sur la meilleure prise en compte du handicap qui venait des bancs de la droite et de l'UDI". Mais il dénonce des amendements de l'opposition qui, dans leur ensemble, étaient "peu constructifs", soit "des amendements de blocage, soit des amendements visant à porter un autre système de la part de la droite, un système plus conservateur."

"Moi j'ai vu des oppositions qui ne voulaient pas co-construire le texte avec nous", a tempéré le député de la République en Marche. "Ce que j'espère, si le texte revient à l'Assemblée nationale, c'est que nous pourrons – cette fois-ci – avoir le débat jusqu'au bout", a affirmé Guillaume Gouffier-Cha, précisant toutefois que "si ce n'est pas le cas, il y aura l'utilisation du 49.3 une deuxième fois".

Guillaume Gouffier-Cha dit espèrer que la réforme "soit adoptée avant l'été". Il insiste sur le fait que la majorité devra "être au clair, auprès des Français et des Françaises, sur les futures règles du système universel des retraites et sur les règles d'équilibre de notre système actuel."

Vous êtes à nouveau en ligne