VIDÉO. Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, sur la réforme des retraites : "Le système par points est injuste"

Franceinfo

Invité de Stéphane Dépinoy dans ":L'éco", Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, est venu parler du projet de réforme du système des retraites. 

Alors que l'épineux dossier de la réforme des retraites se profile à l'horizon, le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez a réagi : "Chaque gouvernement a procédé à la même chose, c'est-à-dire nous dire qu'il fallait travailler plus longtemps pour essayer de s'en sortir... C'est là où est le doute des Français, me semble-t-il". Selon les sondages, deux tiers des Français ne font effectivement pas confiance à l'exécutif pour mener à bien cette réforme.

Concernant l'allongement de la durée de cotisation, le chef de file de la CGT évoque "un problème de rentrée de cotisations sociales, or depuis des décennies (...) on exonère les grandes entreprises de cotisations sociales pour les bas salaires. Aujourd'hui, le problème n'est pas financier, c'est un problème de cotisation".

À la question "Le système par points ne vous paraît-il pas plus juste et plus efficace ?", Philippe Martinez a répondu : "Les points ne sont pas justes. Qui va définir le montant du point ? Le jour où Bruxelles va tirer l'oreille au ministre de l'Économie pour lui dire de réduire les dépenses publiques, c'est Bruxelles qui va décider de baisser le point, donc le système par points est injuste".

Pour le syndicaliste, "Il faut garder un système solidaire, le système par répartition. Par contre, il faut prendre en compte les nouveaux travailleurs, je pense à tous ceux qui dépendent de plateformes numériques. Est-ce qu'on va obliger les plateformes numériques à cotiser, par exemple ?". "Il y a besoin d'améliorer ce système, mais il n'y a pas besoin de tout changer parce que tout changer, c'est favoriser la capitalisation", insiste Philippe Martinez.

Alors que syndicats et patronat seront reçus par le Premier ministre Edouard Philippe jeudi 5 et vendredi 6 septembre à l'occasion d'une nouvelle phase de concertation, M. Martinez interroge : "Est-ce que depuis deux ans et demi, il y a eu de la concertation ?". "Non ! Sur aucun sujet", répond-il aussitôt.

L'interview s'est achevée sur "En groupe, en Ligue, en Procession" de Zebda.

Vous êtes à nouveau en ligne