VIDÉO. "La liberté de partir à la retraite restera à 62 ans", assure Jean-Paul Delevoye

France Inter

Invité sur France Inter jeudi, le haut-commissaire assure que "le pacte noué" et "les décisions prises et présentées en octobre dernier" montrent un engagement "très clair" du gouvernement sur le maintien de l'âge légal de départ à la retraite.

Alors que la confusion règne après la volte-face de la ministre de la Santé sur la question de l'âge légal de départ à la retraite, Jean-Paul Delevoye se veut catégorique : "L'âge légal reste fixé à 62 ans". Le haut-commissaire à la réforme des retraites était l'invité du grand entretien de France Inter jeudi 21 mars. Il assure que "le pacte noué" et "les décisions prises et présentées en octobre dernier" montrent un engagement très clair sur ce point.

La concertation avec les partenaires sociaux dure depuis plus d'un an. Elle doit encore se poursuivre et notamment sur l'évolution du point d'indice des retraites qui "doit être un juste équilibre entre le montant des pensions, des cotisations, et l’espérance de vie".

L'indexation reste le sujet "principal"

Jean-Paul Delevoye estime que l'indexation reste "le sujet principal". Il se demande aussi "quelle sera la valeur, quarante ans plus tard, de points acquis à l'âge de 25 ans". Selon lui, "les points acquis sur des salaires, doivent évoluer sur ces salaires". Le haut-commissaire espère que tout sera réglé d'ici cet été et qu'une proposition de loi pourra alors être discutée.

Il existe, en revanche, toujours des questions autour de la dépendance mais Jean-Paul Delevoye précise qu'il n'est pas compétent sur ce dossier. Il explique néanmoins qu'il "appartiendra aux politiques d'en fixer la nature et de fixer les enjeux de caractère relatif à la santé et les problèmes de financement".

Vous êtes à nouveau en ligne