70% des Français désapprouvent l'utilisation du 49.3 et une majorité estime que son usage coûtera cher aux listes LREM aux municipales, selon un sondage

Le Premier ministre Édouard Philippe à l\'Assemblée nationale le 3 mars 2020 (photo d\'illustration).
Le Premier ministre Édouard Philippe à l'Assemblée nationale le 3 mars 2020 (photo d'illustration). (LUDOVIC MARIN / AFP)

Une majorité de Français interrogés estime que l’usage du 49.3 sur la réforme des retraites est une erreur politique, selon un sondage Odoxa-Dentsu consulting pour franceinfo et "Le Figaro".

Ils sont 70% des Français à désapprouver l'usage de l’article 49.3 de la Constitution pour faire adopter la réforme des retraites selon un sondage Odoxa-Dentsu consulting* pour franceinfo et Le Figaro publié jeudi 3 mars. Sans surprise, l'ensemble des sympathisants de toutes les formations politiques désapprouvent l'utilisation du 49.3 par Edouard Philippe, à l'exception des sympathisants de La République en marche qui sont 81% à approuver cet usage.

Une erreur politique pour 71% des Français

Ainsi, 71% des personnes interrogées estiment que l'utilisation du 49.3 est une erreur politique qui risque de coûter cher aux listes de La République en marche (LREM) lors des municipales. Deux tiers des personnes interrogées (66%) y voient une preuve qu'Emmanuel Macron et le gouvernement refusent le dialogue et l'écoute. Ils sont, en revanche, 69% à penser qu'il s'agit d'une réponse du gouvernement à "l'obstruction parlementaire" de l'opposition qui a déposé 40 000 amendements.

Conséquence, 61% des personnes interrogées estiment que les syndicats ont raison de poursuivre la contestation d'une loi dont ils ne veulent pas. Ils sont 39% à penser que ces syndicats, qui ont annoncé une nouvelle journée de mobilisation mardi, ont tort de poursuivre la contestation d'une loi déjà adoptée.

*Ce sondage a été réalisé auprès de 1 005 Français représentatifs de la population française interrogés par internet les 4 et 5 mars.

Vous êtes à nouveau en ligne