SNCF : le bras de fer test pour le gouvernement

Le 5 décembre, un important mouvement social est annoncé. Une période charnière s'ouvre pour le gouvernement. Notamment dans les transports.

La fin d'année risque d'être mouvementée pour le gouvernement sur le plan social. "Le grand chantier de ces réformes, c'est la fin des régimes spéciaux, même si les revendications de ce week-end n'ont rien à voir avec celle prévue en décembre, cela permet de montrer les muscles", précise le journaliste politique Julien Gasparutto. "Pour les syndicats, c'est cette capacité à mobiliser vite et paralyser le pays. Pour le gouvernement, celle de se montrer intransigeant avec des lignes rouges à ne pas franchir. Et sur ce point, l'exécutif a le sentiment d'avoir marqué un point dans l'opinion publique", précise-t-il.

Ne pas céder face à la pression

Mais ce mouvement est-il révélateur pour la suite ? "Le gouvernement le sait : sur les retraites, il ne pourra pas passer en force. L'exécutif devra continuer ce jeu d'équilibriste : ne pas braquer les Français et ne pas céder à la pression de la rue en même temps. Un conseiller du Premier ministre l'a reconnu : 'Il va falloir mettre de l'eau dans son vin'", détaille Julien Gasparutto.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne