Retraites : un régime d'exceptions

France 3

Sur le fond de la réforme, le gouvernement ne veut pas renoncer. Pour autant, plusieurs professions ont déjà obtenu des aménagements.

Le régime universel accumule les exceptions. Les policiers d'abord : les plus exposés pourront partir à l'âge de 52 ans. L'âge de départ légal restera 57 ans pour un taux plein. Pourtant, il y a trois moins, le président de la République défendait le régime universel. "Si je commence à dire qu'on va garder un régime spécial pour l'un, ça va tomber comme des dominos", lançait le président en octobre 2019.

Des régimes dérogatoires maintenus

Deux semaines après les policiers, les pilotes de ligne ont obtenu le droit de partir à la retraite à taux plein à 60 ans. Ils obtiennent aussi le maintien de leur caisse de retraite complémentaire autonome financée à leurs frais. Dérogation également pour les danseurs de l'Opéra, qui pourront partir à la retraite à 42 ans. La réforme ne s'appliquera qu'aux nouvelles personnes recrutées. Les avocats seront en grève lundi 6 janvier. Ils garderont le maintien de leur caisse de retraite autonome mais craignent une hausse de leurs cotisations.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne