Retraites : le projet de réforme annoncé provoque une fronde syndicale

franceinfo

Le gouvernement s'est mis à dos les réformistes. Laurent Berger, patron de la CFDT, estime mercredi 11 décembre sur France 2 que la ligne rouge est franchie avec l'âge pivot et appelle à son tour à manifester le 17 décembre.

Le projet de réforme des retraites ne passe pas. Le gouvernement a face à lui des syndicats remontés. Mercredi 11 décembre sur France 2, le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger a affirmé que la ligne rouge a été franchie avec l'âge pivot à 64 ans et son syndicat rejoint le mouvement de fronde et appelle à manifester mardi. "Ce système universel des retraites nous le voulons, mais nous voulons qu'il soit juste. Nous ne voulons pas de ces mesures d'économie qui reposent sur le fait de faire travailler les travailleurs plus longtemps, ce qui est injuste", a-t-il déclaré mercredi soir.

Le Medef, seul à se féliciter

De son côté, Force ouvrière n'est pas d'accord avec le système à points. Son leader Yves Veyrier dénonce un système "dangereux". Pour le syndicat des familles, il y a une ouverture, mais il y a encore des marges de progrès. "Les femmes vont être gagnantes par rapport au projet initial, mais il y a encore une perte par rapport au système actuel", affirme Geneviève Lenevu, directrice général de l'Unaf. Enfin, les enseignants estiment que leurs pensions baisseront. Seul le Medef est satisfait.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne