Retraites : "Le Premier ministre a décidé d'aller très loin et de mettre tout ce qu'il y a de pire dans cette réforme", estime le PCF

Fabien Roussel, secrétaire national du PCF, à l\'Assemblée nationale, le 17 septembre 2019.
Fabien Roussel, secrétaire national du PCF, à l'Assemblée nationale, le 17 septembre 2019. (VINCENT ISORE / MAXPPP)

Fabien Roussel, secrétaire national du PCF, regrette mercredi sur franceinfo que le Premier ministre fasse le choix "du bras de fer" et du "blocage" sur le sujet de la réforme des retraites.

Fin des régimes spéciaux, système universel à points indexés sur les salaires, âge d'équilibre à 64 ans, basculement à partir de la génération née en 1975, le Premier ministre a détaillé mercredi 11  décembre le projet de réforme des retraites. " Il a décidé d'aller très loin et de mettre tout ce qu'il y a de pire dans cette réforme", a réagi ce mercredi soir sur franceinfo Fabien Roussel, secrétaire national du PCF.

"Ce qu'il nous propose c'est une réforme qui va toucher toutes les générations, toutes les professions du public, comme du privé, déplore Fabien Roussel. Je regrette qu'il fasse le choix du bras de fer, du blocage."

Qu'il soit obstiné à ce point et droit dans ses bottes comme disait Juppé, c'est terrible. Il va provoquer des tensions terribles dans le pays à l'approche des fêtes.Fabien Rousselà franceinfo

"Le gouvernement fait le choix de la brutalité, poursuit-il, à tel point que le front syndical s'est élargi et que ce soir l'ensemble des forces de gauche et écologistes ont décidé d'appeler ensemble à manifester le 17 décembre et demandent le retrait de la réforme."

Vous êtes à nouveau en ligne