Retraites : Jean-Paul Delevoye à nouveau dans la tourmente

France 3

Vendredi 13 décembre, Édouard Philippe et ses ministres continuent de tenter d'expliquer la réforme des retraites et de rassurer les Français. Mais l'opération pourrait être compromise par une nouvelle affaire Delevoye.

C'est un poste d'administrateur à la fondation de la SNCF qui fait parler dans l'exécutif vendredi 13 décembre. "Une fonction bénévole durant laquelle il n'évoquait pas la réforme des retraites mais qu'il a omis de déclarer à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique", explique le journaliste Julien Gasparutto en duplex de Nancy (Meurthe-et-Moselle) pour le 19/20. Il s'agit donc d'une troisième irrégularité puisque Jean-Paul Delevoye a également omis de déclarer un poste d'administrateur dans un institut de formation du secteur des assurances.

"Difficile de rester" ?

"Et il a continué à toucher un salaire d'un think tank alors qu'il était entré au gouvernement, ce qui est interdit. Depuis, il a démissionné de ces deux fonctions et remboursé ses salaires, mais le voilà un peu plus fragilisé. Dans la matinée, il confiait avant la révélation de cette nouvelle information qu'il avait envisagé de démissionner pour préserver la réforme", poursuit le journaliste. Son entourage le dit ce soir inquiet et indique qu'il conserve la confiance d'Édouard Philippe. Un cadre la majorité "croit en son honnêteté" tout en avouant qu'il lui sera "difficile de rester".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne