Réforme des retraites : il n'y aura "pas d'annonces magiques", annonce Edouard Philippe à la veille de son discours

Edouard Philippe, le 6 décembre 2019, à Paris. 
Edouard Philippe, le 6 décembre 2019, à Paris.  (BERTRAND GUAY / AFP)

C'est ce qu'a affirmé le Premier ministre devant les députés LREM à la veille de sa prise de parole pour présenter le projet du gouvernement. 

"Il n'y a pas d'annonces magiques" qui puissent faire "cesser les manifestations" et "les questions" des Français sur la réforme des retraites. C'est ce qu'a affirmé Edouard Philippe devant les députés LREM, mardi 10 décembre, à la veille de sa prise de parole pour présenter le projet du gouvernement. 

>> Perturbations, manifestations, réactions, trafic… Suivez en direct la grève du 11 décembre et les dernières informations ici.

"Ce n'est pas parce que je fais un discours mercredi midi que les manifestations vont cesser, a lancé le chef du gouvernement lors de cette réunion à huis clos, selon des sources parlementaires qui ont rapporté ses propos à France Télévisions et à l'AFP. Ce discours va même susciter de nouvelles questions. Et c'est normal. Il y aura des questions et il y aura des débats dans l'Hémicycle sur des sujets légitimes".

"Un travail d'explication très fort à mener"

"Les gens ne nous croient pas avant de voir l'effet de ce que nous faisons, a continué Edouard Philippe. Ils ne nous croient pas non plus quand on leur dit ce qu'il se passera si nous ne changeons pas de régime" donc "nous aurons un travail d'explication très fort à mener".

Edouard Philippe a été accueilli par une standing ovation des députés LREM, nombre d'entre eux estimant qu'il ne fallait pas reculer malgré la forte contestation sociale à laquelle fait face la réforme des retraites. Le Premier ministre reviendra détailler la réforme mercredi soir devant la majorité LREM-MoDem, à laquelle se joindront également des députés Agir.

Vous êtes à nouveau en ligne