Réforme des retraites : un entente impossible entre la CFDT et le gouvernement

France 3

Alors qu'elle était l'un des seuls alliés potentiels du gouvernement pour la réforme des retraites à points , la CFDT est passée dans le camp adverse. Et l'entente paraît maintenant impossible entre les deux parties.

"Nous appellerons les salariés à manifester le 17 avec nous". C'est la phrase qui pourrait changer la donne. Dans la soirée du mercredi 11 décembre, alors que le gouvernement attendait un soutien à sa réforme, Laurent Berger, le patron de la CFDT, fait part de sa colère après les annonces d'Edouard Philippe. "À force de faire du 'en même temps', on fait mal du 'moitié moitié', déclarait-il sur le plateau du 20 Heures. Mais au même moment, le Premier ministre tente encore de le rassurer. "Nous avons, dans le régime universel auquel la CFDT est attachée, pris en compte beaucoup des demandes qu'ils formulent", expliquait Édouard Philippe sur le plateau du 20 Heures de TF1.

Des relations tendues depuis le début du quinquennat d'Emmanuel Macron

Un échange en direct à l'image des relations tendues entre le syndicat et le gouvernement d'Emmanuel Macron depuis le début du quinquennat. La CFDT lui reproche de systématiquement rejeter toutes les propositions syndicales et surtout les siennes. Laurent Berger garde en mémoire l'échec des négociations sur l'assurance chômage en février 2019. Mais aussi l'épisode de la crise des "gilets jaunes". Face à la grogne, il propose alors un Grenelle du pouvoir de vivre. Une proposition aussitôt balayée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne