Réforme des retraites : les syndicats s'opposent au 49.3

France 3

En début de soirée, samedi 29 février, Edouard Philippe a annoncé que son gouvernement allait utiliser l'article 49.3 pour entériner la réforme des retraites. Un choix contesté par l'opposition et les syndicats.

Un choix qui ne passe pas. En début de soirée, samedi 29 février, le Premier ministre a pris tout le monde de cours en annonçant utiliser l'article 49.3 de la Constitution pour faire passer, sans le vote de l'Assemblée nationale, la réforme des retraites. Dès la déclaration d'Edouard Philippe, des centaines de militants de gauche se sont amassés devant l'Assemblée, dans le centre de Paris, afin de faire entendre leur mécontentement.

Des défilés sur tout le territoire

Dimanche 1er mars, des défilés ont eu lieu un peu partout sur le territoire. "Le gouvernement ne nous écoute pas, n'entend pas nos protestations, nos justes protestations et c'est la continuité, la matérialisation de cette non-écoute, le fait de passer au 49.3", déplore un avocat en colère, à Nice (Alpes-Maritimes). Au Havre (Seine-Maritime), la permanence de campagne d'Edouard Philippe, qui se présente sur une liste aux municipales, a même été taguée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne