Réforme des retraites : les premières concessions du gouvernement

France 2

Au 25e jour de grève, la question reste la même qu'au premier : comment en sortir ? Le gouvernement a fait quelques gestes, quelques concessions, a pris quelques portes aussi. Alors, où en sommes-nous vraiment ?

Les danseurs de l'Opéra, c'est la toute dernière profession à laquelle le gouvernement a octroyé des concessions. Une de plus sur la liste des aménagements à la réforme des retraites. Les fonctionnaires, comme les gendarmes, les pompiers et les surveillants pénitentiaires bénéficient aussi d'aménagements. Départ à 52 ou 57 ans au titre de professions dangereuses. Les enseignants, eux, se voient proposer la revalorisation de leur salaire pour maintenir leur niveau de pension.

Des revendications différentes d'un syndicat à l'autre

Pour les fers de lance de la contestation, les cheminots, seule la génération après 1980 ou 1985 pourrait être concernée par la réforme. Et ça ne s'arrête pas là : les routiers, hôtesses, stewards et pilotes pourront, eux aussi, partir plus tôt, tout comme les marins. Alors, quels sont les points de blocage ? Sur ce point, pas d'union syndicale dans les cortèges. Pour la CFDT, favorable à la retraite universelle, c'est l'âge pivot à 64 ans qui coince. Pour FO ou la CGT, c'est une colère rouge contre le principe même de la retraite à points.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne