Réforme des retraites : les demandeurs d'emploi sans indemnité pourraient être les grands perdants

France 2

En France, les syndicats opposés à la réforme des retraites réclament une pause le temps de combattre le coronavirus. Le projet de loi doit bientôt passer par le Sénat et avec cette réforme, on calculera différemment les retraites des actifs et des chômeurs qui risquent bien d'en être les grands perdants.

Les demandeurs d'emploi qui ne touchent pas d'allocation pourraient bientôt ne plus créer de nouveaux droits pour leur retraite. "L'État doit nous accompagner un peu. Et s'il ne nous accompagne pas au chômage ni à la retraite, on n’est vraiment accompagné nulle part", regrette un jeune demandeuse d'emploi. Mais tous ne partagent pas cet avis. "Ce qui supprime complètement les points éventuels que l'on peut cumuler en étant au chômage aujourd'hui, c'est peut-être un peu dur. Mais en tous cas (ce serait bien) de les minimiser de sorte à encourager les gens à retrouver du travail et ne pas rester sur les allocations", précise un autre demandeur d'emploi. 

"La retraite est le reflet de la carrière"

Dans le système actuel, les chômeurs sans indemnité acquièrent entre quatre et six trimestres de cotisation, une situation possible qu'une fois dans leur carrière. Désormais avec les réformes, ils n'auront droit à aucun point. Pour le gouvernement, la position est claire : "La retraite est le reflet de la carrière : lorsqu'il n'existe pas de revenu d'activité ou un revenu de remplacement, il est logique qu'il n'y ait pas de droits à la retraite."

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne