Réforme des retraites : le problème de l'âge pivot à 64 ans

FRANCEINFO

Les négociations sur la réforme des retraites sont compliquées et butent toujours sur la question de l'âge d'équilibre fixé à 64 ans par le gouvernement. Mercredi 18 décembre, l'Élysée a promis des améliorations.

Face à Édouard Philippe mercredi 18 décembre, les leaders syndicaux se sont tous déclarés contre l'âge pivot fixé à 64 ans par le gouvernement. Concrètement, il faudrait atteindre cet âge pour bénéficier de sa retraite à 100% quel que soit le nombre d'années cotisées. Si le salarié décidait de partir avant 64 ans, il subirait un malus de 5% par an. S'il partait après, il bénéficierait d'un bonus de 5%.

"Volonté d'ouverture" de Philippe

Selon la CFDT, cette mesure est une ligne rouge à ne pas franchir. Mercredi soir, son leader se dit toujours préoccupé. "On a senti une volonté de discussion et d'ouverture, tant mieux", a déclaré Laurent Berger. Piste d'amélioration possible : une augmentation des cotisations, mais les entreprises s'inquiètent pour leur compétitivité. Les négociations se poursuivent jeudi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne