Réforme des retraites : le gouvernement cherche à désamorcer la contestation

FRANCE 2

Le Premier ministre Édouard Philippe était à Pau (Pyrénées-Atlantiques) jeudi 14 novembre pour défendre la controversée réforme des retraites. Un débat de deux heures avec des citoyens a eu lieu.

Selon Anne Bourse, l'envoyée spéciale de France Télévisions, à Pau (Pyrénées-Atlantiques), le Premier ministre Édouard Philippe était là pour "déminer le terrain". Il a expliqué qu'il "n'y a pas d'urgence à réformer et qu'il faut prendre le temps de la transition et que l'on ne va pas prendre les gens par surprise". Une petite phrase qui vise à "désamorcer la situation dans un contexte social très tendu", précise Anne Bourse qui ajoute que le Premier ministre était accompagné du Haut-commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye.

Tête-à-tête

Elle indique aussi que le Premier ministre a souhaité "remettre les pendules à l'heure, il a cherché à déminer le terrain alors que les foyers de contestation se multiplient. Le gouvernement craint que la réforme des retraites cristallise toutes les colères. Édouard Philippe a montré qu'il ne voulait pas brusquer les choses et continuer à concerter". Chaque syndicat sera reçu par le Premier ministre en tête-à-tête à Matignon.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne