Réforme des retraites : le front du refus ?

France 2

Jean Castex rouvre le dossier des retraites avec un objectif : combler le déficit. Il devait être de 4 milliards d'euros mais s'établira à 30 milliards d'ici à la fin de l'année. Le Premier ministre a donc reçu les partenaires sociaux dès aujourd'hui à Matignon mais ses interlocuteurs refusent d'ouvrir un chantier explosif en pleine crise économique.

Être reçu à Matignon moins d'une semaine après l'arrivée du nouveau Premier ministre, les partenaires sociaux s'en félicitent tous. Mais s'ils voulaient d'abord parler d'emploi, c'est surtout les retraites que Jean Castex avait en tête. Il y a urgence selon lui : le déficit de notre système de retraites a plongé. Il devrait atteindre 30 milliards d'euros cette année contre 4 milliards avant la crise. Mais pour la CGT, comme la CFDT, le moment est mal choisi. "La CFDT a très clairement dit qu'elle pensait que ce n'était pas le sujet d'actualité. On lui a dit que pour nous c'était l'emploi d'abord", résume Laurent Berger, le secrétaire général de l'organisation syndicale.

Un appel à la manifestation pour le 17 septembre


Faut-il se préparer à un automne agité ? Le journaliste Guillaume Daret, en duplex depuis Matignon, indique qu'une heure après la sortie de Philippe Martinez de Matignon, "la CGT a appelé à une journée de manifestations et de grèves le 17 septembre prochain. Cela concerne les retraites, mais aussi les salaires, l'emploi ou encore d'autres dossiers. L'exécutif redoute qu'à la rentrée viennent s'ajouter d'autres mécontentements liés à la multiplication des plans sociaux qui s'annoncent. Jean Castex va poursuivre ses rencontres avec les partenaires sociaux demain après-midi (vendredi 10 juillet). Des partenaires sociaux qui écouteront sans doute avec un grand intérêt son discours de politique générale, mercredi prochain devant l'Assemblée nationale", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne