Réforme des retraites : la CFDT va manifester, un recul est possible

franceinfo

L'inquiétude est présente au sein de la majorité LREM et MoDem après les annonces du Premier ministre sur la réforme des retraites mercredi 11 décembre. Edouard Philippe a l'air de rester sur ses positions, braquant la CFDT.

Difficile de faire une équation plus compliquée que celle qu'affronte le gouvernement. Il avait face à lui jusque-là un bloc puissant emmené par la CGT et, depuis mercredi 11 décembre, il a face à lui un véritable tir de barrage qui inclut l'Unsa, le premier syndicat à la RATP, et la CFDT, le syndicat réformiste.

>> Perturbations, manifestations, réactions, trafic… Suivez en direct la grève du 12 décembre et les dernières informations ici

Laurent Berger, son patron, a annoncé sur France 2 mercredi soir qu'il entre dans le mouvement, pas dans la grève, mais il sera présent dans les manifestations mardi 17 décembre, une première depuis 2010. Il faut ajouter des états d'âme au sein de LREM et la porte de sortie pour l'exécutif semble plus étroite que jamais.

Un compromis, voire un recul, n'est pas à exclure sur l'âge pivot. Si la réforme est votée, même édulcorée, Emmanuel Macron pourra dire qu'il est allé au bout et pourra continuer à réformer. Un défi, car la paix sociale est menacée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne